À travers le monde entier, la mondialisation n'affecte pas uniquement le secteur économique, mais aussi celui culturel et social. En effet, ce processus dans son expansion va jusqu'à toucher la culture. Ainsi, elle a de nombreuses conséquences sur la diversité culturelle.

L’homogénéisation culturelle en marche

Une théorie justifiait que les hommes se découvrent entre eux grâce aux technologies de l'information. De nos jours, il est évident que cette dernière se confirme. En effet, on se rend compte que l'offre culturelle devient la même partout au fur et à mesure. L'on entend les mêmes musiques à la radio, on retrouve les mêmes films à la télévision ainsi que des publicités identiques. Et ceci est d'ailleurs renforcé par les réseaux sociaux de communication.

Ainsi, on remarque, une uniformisation du mode de vie, et surtout en ce qui concerne les consommations ainsi que les pratiques sociales. Une standardisation de style de vie fortement appuyée par les nations anglophones. Cette culture globale provient principalement des pays occidentaux. Les pays orientaux ont donc une culture qui reste tournée vers l'extérieur, plus précisément en un modèle américain.

Un monde multiculturel

Dans la foulée, il y a tout de même le métissage culturel qui se remarque. En effet, les firmes multinationales par exemple n'imposent pas de standards sociaux et les hommes viennent des quatre coins du monde avec leurs réalités culturelles. On ne s'étonnera pas donc de voir en France chez Mac Donald de la bière et des salades avec un hamburger, qui reste une recette mondiale. La mondialisation favorise la pluralité culturelle qui s'opère aujourd'hui dans le monde. On peut prendre par exemple l'essor de la «word music » qui a permis aux musiques africaines comme le raï (faudel) de s'étendre jusqu'aux États-Unis. Ainsi, la sensibilité de chacun est respectée dans ce métissage.